BÖHLER Aerospace expliqué aux enfants 3 Minutes de temps de lecture
Mobilité

BÖHLER Aerospace expliqué aux enfants

Vélos, voitures, mobylettes... Tous ces véhicules renferment des pièces métalliques. Dans ce cas, pourquoi voestalpine, et notamment BÖHLER, se concentrent donc autant sur les pièces destinées aux avions ?

Il y a plus de 120 ans, Gustave Eiffel a montré au monde entier ce que l’on pouvait réaliser à partir de l’acier. Aujourd’hui, sa tour est l’emblème de Paris. Et non loin de là, au Bourget, des entreprises montrent lors du Paris Air Show ce qu’elles savent fabriquer à partir de leurs matériaux à elles : des composants d’avion modernes. C’est pour cette raison que les entreprises BÖHLER se rendent en juin à Paris. Leurs produits entrent dans la composition des plus gros avions.

Les pièces de Böhler dans les avions

BÖHLER-Aerospace-Produits

Quelques produits de BÖHLER dans l’avion (© BÖHLER Schmiedetechnik)

Avant le décollage, le poids d’un tel avion géant, correspondant à celui de plus de 100 éléphants africains (qui, eux, ne savent pas voler), repose sur des trains d’atterrissage incluant des pièces de BÖHLER Schmiedetechnik. BÖHLER Profil veille à ce que les hublots et les portes soient bien hermétiques. À l’intérieur des réacteurs géants, des pièces produites par BÖHLER Edelstahl contrôlent la vitesse. Les volets d’atterrissage en tôles BÖHLER promettent un atterrissage souple.

Très chaud, chaud, froid

Ce que ces composants doivent être en mesure de subir n’est pas rien. Les pièces de raccord avec les ailes supportent le poids du fuselage, plus passagers et bagages. Avec 10 000 tours par minute, les pièces des réacteurs ne chôment pas. Elles doivent également résister à des températures de 600°C ou bien davantage. Quand l’avion vole à plus de 10 000 mètres d’altitude, il fait un froid glacial. Les composants doivent donc aussi résister aux températures inférieures à -50°C.

Petite expérience scientifique

paris-airshow-kind_Web

Gigantesques : les réacteurs d’avion

Comment agit le froid ? Prenez un chewing-gum et mâchez-le pendant une demi-heure. Il est bien souple, n’est-ce pas ? Essuyez-le et mettez-le au congélateur. Au bout de trois heures, essayez de nouveau de le plier… Vous constaterez que le froid a modifié les propriétés du chewing-gum. Bien sûr, les pièces d’avion sont en métal, et pas en chewing-gum, mais le froid extrême en modifie aussi les propriétés. Il faut en tenir compte lors de la conception de l’avion. Chez BÖHLER, on détermine donc très précisément quels matériaux peuvent être utilisés et comment les traiter. Il faut que l’avion arrive à bon port.

 

Regroupées sous le nom de « Böhler Aerospace », les entreprises BÖHLER Edelstahl, BÖHLER Schmiedetechnik, BÖHLER Bleche, BÖHLER Profile et voestalpine RFC fournissent des matériaux et des pièces utilisés dans la construction des avions et des hélicoptères. Au Paris Air Show au Bourget, les représentants de ces entreprises rencontrent leurs clients pour leur présenter et leur vendre leurs produits. Le Paris Air Show est un immense salon qui a lieu sur un aérodrome non loin de la capitale française.

Complément d’information :

Tous les articles du blog